PETIT SÉJOUR À LISBONNE ♥

♦ VOYAGER ♦ RÊVER ♦ COUP DE CŒUR ♦

C’est installée dans mon tout petit jardin, rayon de soleil traversant les feuilles des arbres, chants de merles en fond d’écoute, que j’ai écrit cet article. Au travers les aléas d’un temps printanier à rallonge,  je profite de chaque rayon de soleil qui apparaît. Soleil qui me renvoie au souvenir du magnifique temps que nous avons justement eu la chance d’avoir lors de notre week-end à Lisbonne. Car contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le Portugal est l’un des pays les plus pluvieux d’Europe! Climat océanique oblige… . J’ai d’ailleurs goûté à cette réalité climatique lors de mon premier séjour au Portugal il y a de cela 8 ans. Préparée à l’éventualité d’un temps maussade, ma joie n’a été que plus grande en atterrissant dans cette ville haute en couleur. Mi-mars, plein soleil et 20°c durant 4 jours de découvertes, promenades et gourmandises. Plein de belles choses dont je m’empresse de vous donner les détails, adresses et coups de cœur… . 

lisbonne2

DES AMBIANCES

Ce qui frappe et que j’aime tant dans cette ville, c’est sa luminosité. Qu’il fasse beau ou mauvais, les tessons de couleur crème qui couvrent la majorité des rues apportent une réelle fraîcheur au lieu. On la surnomme d’ailleurs la ville blanche. Mais Lisbonne c’est aussi de la couleur! Les roses et les jaunes s’entremêlent au blanc cassé, et apportent gaieté, joie et bonne humeur à notre séjour. De la couleur toujours avec les innombrables façades parées d’Azulejos tous plus belles les unes que les autres. On ne peut s’empêcher de penser aux influences mauresques dans un tel contexte. Contrairement à Porto où les bleus et blancs des céramiques dominent, les décorations murales à Lisbonne sont hautes en couleur : vert, ocre, bleu, rose, jaune… . Quant aux motifs ils fourmillent d’imagination passant de scènes figurées et bibliques à l’abstraction géométrique la plus pure. De ce que j’ai pu visiter pour le moment dans ma vie, le Portugal est pour moi le plus dépaysant des pays européens. Les couleurs, les palmiers, les oiseaux exotiques et les odeurs!

lisbonne16

À chaque séjour dans ce pays, ce qui marque le plus mon amoureux c’est le souvenir de deux odeurs spécifiques. Des souvenirs d’enfance, puisqu’il a des origines portugaises. D’abord l’odeur du linge propre dans les rues. Qu’est ce que c’est vrai et agréable ces odeurs de propre! Toutes les rues s’animent de linge suspendu au rebord des fenêtres. Linge blanc très souvent. Les odeurs de lessive embaument certains passages de la ville c’est assez magique! L’autre odeur vous prend au nez, si mon ami en salive rien que d’y penser, elle est un peu moins plaisante à mon goût, c’est l’odeur de la morue séchée. Bachalau en portugais, autrement surnommée Fiel Amigo, l’ami fidèle. La morue ce n’est pas qu’un poisson, c’est aussi un bout d’histoire de ce pays, une part de son identité. Elle est le reflet des grandes découvertes, Lisbonne étant réputée pour ses salaisons exportées dans tout l’empire. Au courant du séjour, c’est d’ailleurs avec beaucoup d’émotion et de joie que la grand-mère de mon amoureux m’a transmis la recette traditionnelle des fameuses croquettes de morues dont j’entends souvent parler à la maison ;). Notre passage chez sa grand-mère m’a permis de me rapprocher des habitants. Et si lors de mon premier voyage j’ai été frappé par la mélancolie de ce peuple-ce qui m’a paru très déconcertant tant je n’étais pas habitué-, j’ai cette fois-ci découvert une belle générosité et une bienveillance hors de toute attente. Lisbonne c’est tout ça, une consommation de gaieté, des envies de couleurs, des orangers et néfliers sauvages, des gens très soudés. 

lisbonne3

Mais Lisbonne, c’est également des quartiers d’une grande pauvreté. La comparaison avec mon premier voyage est flagrante, la ville s’est appauvrie à vue d’œil dans certains quartiers quand l’opulence a grandi dans d’autres.  Les clivages sociaux sont encore plus nets. Si j’ai pleinement profité de l’essor du développement touristique- en dînant dans des restaurants très branchés, j’ai été parallèlement marquée par l’absence totale de portugais dans de très jolis lieux-en dehors des employés. Des lieux qui pourtant défendent une identité locale, des goûts propres et dont les portugais ne peuvent même pas profiter. Lisbonne, c’est aussi le constat d’un océan très pollué aux alentours puisque pour retrouver les grands parents de mon amis nous avons pris le bateau pour Montijo. Des rejets et plaques grise-blanchâtres un peu partout le long du trajet, et des petits bateaux de pêcheurs justement sur cette eau… . Lisbonne c’est aussi ça pour moi.

Mais passons aux choses concrètes, mes petites adresses!

lisbonne19

DES JOLIS LIEUX

Comme à la maison. Pour le logement on a opté pour un appartement-hotel. Ultra confortable, notre chambre était située dans une impasse, ce qui nous a évité toute la nuisance sonore des grandes villes. Situé dans le Chiado, l’hotel Lisbon five stars appartment Combro 77 était particulièrement bien placé! Une décoration sobre mais réalisée avec goût, des couleurs pastels, des éléments en cuivre et marbre, apportent couleur et profondeur à cet appartement très bien pensé puisque il comprend, lit, bureau, rangement, cuisine, salle de bain et entrée! Nous avions hésité avec un appartement de Baixa House plus dans nos goûts, mais les prix étaient bien plus élevés. Avec 50m² pour 75€ la nuit, on a très vite fait notre choix!

lisbonne6

Rococo avant l’heure. Au courant de mes études en histoire de l’art j’ai pu découvrir de nombreux styles d’architectures, les étudier, les comparer, les observer. On ne nous avait néanmoins jamais parlé des arts du Portugal. Quand j’ai découvert la richesse et l’opulence des arts et architectures de ce pays, j’ai été très étonnée de ce délaissement. La découverte n’en a été que plus stupéfiante. Le style manuélin est d’une outrance à en avoir le vertige. C’est assez impressionnant. Parmi les lieux incontournables et représentatifs de ce style portugais d’une grande prodigalité je retiendrais le Mosteiro dos Jeronimos ou Monastère des Hiéronymites, symbole de cet âge d’or du Portugal. C’est sous le règne de Manuel Ier 1469- 1521 que les routes des indes et du brésil s’ouvrent. Le roi attire des talents de toute l’Europe et encourage tous les arts : enluminure, peinture, sculpture, orfèvrerie, mais c’est surtout dans l’architecture que se reflète le style manuélin caractérisé par des symboles maritimes,-le Portugal est réputé pour sa flotte maritime- sphère armillaire, cordages, ancres, coquillages, végétaux et animaux exotiques  se mêlent aux symboles christiques. Dépaysement assuré! Sans compter l’échelle du lieu.

lisbonne10

Une ville verte. Si il y a bien un truc à faire à Lisbonne, se sont les jardins botaniques. De l’exotisme en veux-tu en voilà. Cactus trois fois plus grand que mon amoureux, oiseaux du paradis denses explosant de fleurs, arbres aux racines nues formant un abri. Tu te croirais aux tropiques, mais non tu es toujours en Europe! Tu te le rappelles, quand en contre bas d’une terrasse tu découvres quatre petites mamies éclatant d’un fou rire tout en vacant à leur tricot. J’avais presque envie de les rejoindre pour qu’elles m’apprennent à tricoter! J’ai adoré le tout petit jardin botanique de Ajuda, situé à quelques pas de Belem, on y entre pour la somme modique d’1€ et j’ai été impressionnée par l’aspect très exotique voire « jungle » du jardin botanique de la Principe real.

Des ailleurs. S’il n’y a qu’un musée à faire se serait celui d’Azulejo. D’une part parce qu’il représente à lui seul tout un pan de la culture portugaise, et d’autre part parce que le lieu est juste splendide. Installé dans un ancien monastère du XVIe siècle -pile dans le style manuelin- le musée national d’Azulejo propose de retracer l’histoire complète de l’azulejo de ses débuts à nos jours. Le cloître et la chapelle sont splendides, un véritable voyage dans le temps qu’on retrouve également en visitant le Palacio de Fronteira, autre lieu au cadre exceptionnel.

lisbonne1

Un tram pas comme les autres. En parlant de voyage dans le temps, si vous souhaitez avoir une vision d’ensemble de la ville, embarquez pour le tram 28! À la sortie de ce tram, je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle avec le magicobus dans Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban. Le Tram très étroit, fait de bois, grince au moindre mouvement. Gare aux passagers qui ne se tiennent pas aux poignées, tant les virages sont secs et serrés. Malgré son petit gabarie, le chauffeur n’hésite pas à faire monter tout le monde, au point d’être entassés comme des sardines! Et comble du voyage, les rues très étroites et à sens unique sont très souvent bloquées par des voitures plantées en plein milieu des voies puisque les portugais s’y stationnent pour chercher leur pain ou autre marchandise. Bref, une expérience unique et très dépaysante!

Belle vue. Après quelques emplettes dans la rue Principe Real, on fait une petite pause en se rendant au belvédère d’Alcantara, en haut du Bairro Alto. L’une des meilleures vue d’ensemble de la ville!

lisbonne7

Une pause café dans l’Alfama. Au café Da Garagem le calme est garantie. Un retour dans le temps avec un bon vieux vinyle de James Brown en fond sonore. Un moment à part, une petite bulle de tranquillité à siroter un jus frais pressé tout en admirant un splendide panorama de la ville. La décoration est comme je l’aime, sobre, peu bavarde, ponctuée d’objets chinés sous plexiglas qui vous raconte une histoire. Et mon amoureux, n’a pas résisté au savoureux cheesecake à la fraise qui trônait sur le comptoir. J’avais l’impression d’être dans luxe calme et volupté… et j’y serai bien rester des heures, à lire et songer.

lisbonne17

DES SAVEURS

The decadente ce petit restaurant est difficile à dénicher puisqu’il se trouve dans l’arrière cours de l’hôtel branché the independente. Les teintes du restaurant sont très harmonieuses mêlant céramiques laquées bleu canard, chaises en bois foncé et blanc cassé pour la note de fraîcheur. À l’arrière du restaurant une chouette petit cour baignant de rayons soleil! L’endroit parfait pour déjeuner à l’abri des bruits et de l’agitation de la ville. En plus belle surprise, leur carte mise en grande partie sur les produits locaux. Et cerise sur le gâteau un plat végétalien que je me suis empressée de tester : quinoa sur champignon rôti. Simple et efficace, pour un déjeuner léger, digeste et équilibré en goût.

lisbonne8

A Cevicheria C’est mon coup de cœur ♥ Le dernier endroit où tous les fins gourmets se rendent. La décoration est des plus étonnante puisqu’au dessus du bar  -d’où nous avons dégusté nos plats- surplombe un immense poulpe en papier mâché. La décoration reprend principalement les teintes des azulejos traditionnels à savoir les bleu et blanc, modernisés avec de l’inox et du noir. J’ai pu y déguster un céviche de saumon au lait de coco et tapioca accompagné de mousse de pomme de terre violette. Frais, iodé et équilibré. Nous avons ensuite poursuivi avec un sorte de mini burger de poissons. Une tuerie. Le pain fait maison était croustillant, moelleux, même fondant par moment. L’assaisonnement  mettaient en exergue la tranche de poisson. La configuration du bar en forme de U est idéal puisqu’il nous a permis de voir réaliser nos plats tout en discutant avec le cuisinier très joyeux et chaleureux. Mais jusque là rien de spectaculaire. J’aurai pu m’arrêter là, mais ce voyage était l’occasion de fêter mon anniversaire, je m’étais dit que si un dessert me tape à l’œil, je n’hésiterai pas à le goûter. La carte des desserts était des plus intrigante et des plus originale. J’ai fini par me décider pour la patate douce confite. Un délice. Un moment de pur bonheur! Oui quand on ne mange plus de sucre, les saveurs sont d’autant plus intenses, donc je n’exagère pas, j’ai ressenti beaucoup de joie en dégustant ce dessert. La patate était très fondante et sucrée comme il faut. Cette douceur sucrée était twistée par un coulis de jus de passion très acidulé, qui lui-même était apaisé par une mousse de chocolat blanc. Et pour le croquant une tuile de fruits de la passion avec les graines. C’est l’un de meilleurs desserts que j’ai goûté jusqu’à présent. Je recommande vivement ce restaurant! Le seul bémol, est que nous étions entourés de français. Et en tournant la tête vers les tables de deux, j’ai réalisé que ce restaurant n’est pas vraiment dédié au portugais. Cela m’a plutôt attristée puisque ce restaurant défend très bien les couleurs de son pays en travaillant et actualisant des produits locaux , sans jamais vraiment toucher les gens du pays. Les prix moyens en sont l’une des raisons. Si la carte est abordable pour un français, elle reste chère pour un portugais moyen. Alors pour ceux qui veulent de l’authentique, allez chez Zapata! Même si j’ai personnellement moins aimé, vous y trouverez des plats traditionnels et beaucoup, beaucoup de vrai portugais, et de tous niveaux de vie!

 

DES EMPLETTES

A loja. Dans cette boutique on ne sait plus où donner de la tête, entre vaisselle vintage, icônes dans des cadres brodés, broches hirondelles crochetées par Elsa Galvão, et pots de cosmétiques à l’amande. Un bonheur pour les yeux, et des idées neuves, puisque la plupart des objets n’ont rien avoir avec le monde que je côtoie d’habitude. Ça fait du bien! Bon un peu moins au porte monnaie, mais c’est les vacances hein!

lisbonne9

Vida Portugesa. C’est la boutique incontournable, si on souhaite acheter des produits 100% portugais. Pour avoir visiter différents lieux du Portugal ces dernières années, nous avons par contre trouvé que les prix étaient un peu exagérés. De nombreux articles sont vendus deux fois le prix de ce que nous avons pu trouver au Portugal à l’écart des grandes villes. Mais la boutique est très très belle, les savons magnifiques et les  couvertures et tapis, on les auraient bien tous embarqués! Si vous poursuivez dans cette rue tournez à gauche à la première croisée, vous tomberez sur une boutique dont je n’ai pas retenue le nom qui propose de la  vaisselle en céramique et autres matériaux. Très joli!

S’il n’y a qu’une rue à faire pour vider son porte monnaie c’est la Prinicpe Real, où fourmillent les créateurs lisboètes et  concept store. Parmi eux, l’Embaixa qui nous rappelle le passé mauresque du Portugal, puisque c’est dans ce magnifique bâtiment orientalisant que se nichent un chouette café-bar et différentes boutiques de créateurs et notamment une jolie boutique de cosmétique naturelle du Portugal et d’ailleurs. J’y ai notamment trouvé un savon saponifié à froid qui sent trop bon le citron et des petits palets de cire naturelle incrustés d’herbes séchées et lavande qui fondent au contact de la chaleur pour diffuser tous leurs arômes dans la pièce.

lisbonne5

Chi Coraçao. C’est la boutique la plus authentique que nous ayons aimée! On a d’ailleurs craqué pour deux couvertures 100 % laine. Ici tout est fait de manière artisanale et avec de la laine 100 % portugaise. Il y a deux ans  la famille de la boutique a racheté  des métiers à tisser la laine, et c’est mise à fabriquer, bonnets, peluches, écharpes, manteaux et couvertures, et le tout décliné sous plusieurs motifs et couleurs. Autant vous dire qu’on a eu du mal à choisir, tant tout était beau!

LX Factory. Et enfin, difficile de ne pas mentionner ce lieu, puisque restaurants, cafés, bars, ateliers, friperies, boutiques et brocanteurs se sont réunis ici pour redonner vie à d’anciennes usines désaffectées. Un vrai foyer artistique, coloré et plein de vie, d’où nous avons eu le plaisir de découvrir une librairie exceptionnelle mêlant nouveauté et livres d’occasion, petit café pour se restaurer et savant fou au dernier étage. Puisque des machines mouvantes surplombent les lieux. Machines commentées par leur inventeur qui n’hésite pas à vous faire visiter son laboratoire !  Ce jour-là nous avons eu de la chance puisqu’en plus des boutiques, un marché de producteurs locaux était organisé, il a lieu tous les dimanches. On a pu y goûter du pain à la cannelle et un autre à la betterave! Super bon!

lisbonne12

Il y aurait encore pleins d’autres lieux à citer, mais je préfère m’arrêter à ceux qui m’ont le plus marquée! J’espère que ces adresses serviront à ceux et celles qui comptent séjourner à Lisbonne dans les prochains temps! Bise ♥

lisbonne14

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s