BYE BYE L’ACNÉ INFLAMMATOIRE / ÉTAPE 3 ON DÉTOXE!

♦ PROBLÈME DE PEAU ♦ REMÈDES NATURELS ♦ DÉTOX ♦

« Vous allez apprendre à faire sortir  vos toxines par le bas de votre corps et plus par votre peau » Toujours ce fameux dermatologue… et ces supers phrases, parfois crues certes mais qui font vraiment réfléchir je vous l’assure!  Si vous vous souvenez bien, dans l’étape2 « on restaure », je vous parlais de l’importance des organes émonctoires dans leur rôle de nettoyeurs et exterminateurs des indésirables toxines. On s’est penché sur l’importance de les traiter avec plus de soin et tenter de les soulager avec une alimentation plus saine, afin qu’ils puissent retravailler en toute aisance. Oui sauf que chouchouter ses organes émonctoires ne nous débarrasse pas de toutes les autres toxines que nous avons accumulées durant de très nombreuses années. Et là d’un coup tu te souviens de tous les Kinder surprises et les croissants avec pointes en chocolat ♥♥♥ que Mémé t’offrait tous les mercredis. J’adore sincèrement ma mémé♥ , elle est en or, mais sous cet angle précis elle n’a pas été mon meilleurs modèle.   

Donc je reviens à mon dermatologue, car la métaphore qui sortit de ses lèvres fut particulièrement parlante! «  Vous viendrait-il à l’esprit de ne pas laver votre cuisine durant 32 ans? » .-Heu… non pas vraiment non. Et bien c’est pourtant ce que vous faites subir à votre système digestif. Trente deux ans d’accumulation… Le très à la mode mot Détox prend tout à coup pleinement son sens. Voilà donc comment j’ai « détoxé » mon corps, à l’aide de mon dermatologue, des conseils de ma mère et de mes différentes lectures. 

CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS

Détoxiquer.Voilà une étape qui m’a réellement été indispensable afin d’arborer une peau présentable. Si le printemps est particulièrement propice à une détox, toutes les astuces  et conseils que j’ai testés se réalisent tout au long de l’année en entretien où dès que vous sentez que votre peau commence à vous jouer des tours. Il est très important d’avoir à l’esprit que les étapes sont à suivre dans l’ordre. Commencer une détox avant même d’avoir appris à chouchouter son corps n’est pas forcément un bon réflexe. Et cela est particulièrement vrai pour les personnes sensibles. Pourquoi ? Parce que se détoxer, ça veut dire décrasser, décoller les toxines qui squatent depuis la saint glin glin dans notre corps. Or en les délogeant elles vont se balader dans votre corps. Si certaines passent directement par la sortie toilette, d’autres en revanche airent  nonchalamment dans votre corps. Les organes émonctoires se chargent donc de les éliminer. Néanmoins, s’ils sont déjà surchargés, ils risquent de s’épuiser plus qu’autre chose ou vont passer le relais à votre peau….qui réagira comme on le sait… . C’est d’ailleurs souvent pour ça que lors d’une détox on peut se retrouver avec quelques boutons sur le visage. Donc si vous êtes sensible, il est plutôt conseillé de débuter par une alimentation et des soins qui vont faire du bien et remettre en forme votre corps. Ensuite vous aurez toute la liberté de réaliser une détox. C’est ma mère qui m’a expliquée qu’en naturopathie on préfère débuter par une remise en forme du corps pour ensuite procéder à une détoxification.  

acne2

DETOX INTERNE

La cure de Nigari. Mon dermatologue m’a conseillé d’effectuer une cure de Nigari. Durant 21 jours, chaque matin j’ai bu 250 ml d’eau mélangée à 1 c. à c. de Nigari. Cette pratique est controversée puisqu’une pharmacienne m’a appris qu’il est conseillé de ne pas prendre de Nigari plus de 3 jours consécutifs. Au delà le nigari déminéraliserait notre corps. Il est vrai que les pratiques de ce dermatologue ne sont pas des plus classiques, mais jusqu’à présent c’était le seul à m’aider et à m’apporter des résultats directs sur ma peau. J’ai donc fait le choix de lui faire confiance et de suivre sa posologie. Libre à chacun de faire ses propres choix, je ne fais que parler de ma propre expérience, et suis loin de l’imposer comme la meilleure, seule et unique manière de soigner sa peau.  Chaque personne est unique, à chacun ses remèdes propres. 

Le Nigari est tout simplement du chlorure de magnésium brut. En fait il a notamment une action laxative… . Je suppose que le Nigari faisait effectivement effet. Pour contrebalancer je buvais 2 à 2,5 litres d’eau par jour pour éviter toute déshydratation. Je tiens à prévenir que le goût du Nigari est assez écœurant en début de cure, mais au fur et à mesure le palais s’habitue et l’amertume disparaît. À la fin de cette cure de 21 jours je peux vous assurer que ma peau avait effectivement changé d’état. Il est évident que c’est la combinaison de cette cure et de mon hygiène alimentaire qui m’ont apportée des résultats satisfaisants. Je ne peux donc pas assurer que cette cure agit à elle seule mais elle a clairement travaillé en synergie avec ma nouvelle hygiène de vie. Mon dermatologue m’a ensuite conseillée de continuer à prendre du Nigari 1 fois par semaine, conseil que j’ai appliqué durant un an. Aujourd’hui je continue de prendre du Nigari, mais uniquement le lendemain de repas trop riches et copieux. Vous trouverez très facilement du Nigari en magasin bio, et il a l’avantage d’être très peu coûteux, comptez 2 à 3 euros selon les magasins. 

Le Nigari semble être contre-indiqué pour certaines personnes fragiles des reins et/ou des intestins. Soyez également vigilant en cas d’hypertension, d’anémie, d’hémophilie ou de déshydratation. Je laisse à chacun la responsabilité de s’informer et de prendre conseil auprès d’un spécialiste de la santé. 

Une cure d’argile verte. J’ai découvert la cure d’argile lors de ma lecture du très intéressant ouvrage La méthode France Guillain. C’est ma cure chouchou♥. Très riches en oligo-éléments et minéraux, elle capte les toxines dans les moindre recoins du corps, les remet en circulation pour que le corps les élimine. Et le truc magique c’est qu’elle déloge les toxines sans jamais nous voler nos précieux minéraux et vitamines. Bref elle est top! Un décrassage mais doux. Parmi ces pouvoirs précieux on compte une minéralisation intense du corps, une action régénérante, anti-inflammatoire, drainante. En somme elle nettoie le corps tout en améliorant la qualité de nos cellules. 

Cette cure dure également 21 jours. J’en effectue une tous les trois / quatre mois, ou dès que je sens que ma peau tente de recommencer à me jouer des tours. Je consomme l’argile verte surfine et illite comme le conseille France Guillain. Vous la trouverez facilement en magasin bio, je me procure la mienne toujours et encore dans mon super biocoop du coin. 

La veille au soir, remplissez un grand verre d’eau de source et ajoutez y une c. à c. d’argile verte pure surfine illite. La cuillère que vous utilisez doit être en bois. Et laissez tel quel sans mélanger. Le lendemain matin l’argile aura migré au fond du verre, mais au dessus de ce dépôt l’eau sera devenue trouble, chargée de particule d’argile. À votre levée buvez cette eau d’argile, et  n’avalez pas le dépôt qui s’est formé durant la nuit. Le goût de cette boisson reste neutre. 

En cas de traitement médicamenteux, pilule y compris, demandez conseil à votre médecin, l’argile est capable d’inhiber l’action de certains médicaments ou d’interagir avec eux. Et en cas d’hypertension France Guilain précise qu’il n’est pas possible de réaliser cette cure.

Les bains dérivatifs. Toujours pour citer France Guilain, j’ai découvert les bienfaits des bains dérivatifs grâce à son livre. Si cette méthode peut paraître des plus incongrues, surtout au XXIe, elle est pourtant d’une grande efficacité. Cette pratique demande d’avoir l’esprit assez ouvert, puisqu’il s’agit littéralement de se rafraîchir l’entre-jambe . Dans les grandes lignes, en refroidissant cette partie du corps les toxines sont délogées et se déplacent dans l’intestin pour ensuite être complètement éliminées. Les bains dérivatifs drainent donc les déchets. 

En pratique : Commencez par vous assurer que vous ne prendrez pas froid. Puisqu’en dehors de la partie à rafraîchir il est important de garder le reste du corps au chaud, à défaut de cela les bienfaits s’annulent. L’impression de fraîcheur doit être strictement locale. Si vous frissonnez, cela contrarie les effets du bain, et annule les bienfaits.

Il faut ensuite trouver une position qui permette de pratiquer le bain sans se mouiller d’autres parties du corps. Si vous possédez un bidet dans votre salle de bain, c’est l’idéal. À défaut à chacun de trouver son astuce. A l’aide de votre main  si vous avez un bidet, ou d’un gant de toilette toujours propre et imbibée d’eau froide, passez sur les deux plis de l’aine et la zone du périnée de l’avant vers l’arrière. Renouveler ce geste jusqu’à la fin de séance.

La durée d’un bain dérivatif est de vingt minutes par jour. C’est vraiment la régularité qui paie. Je pratique les bains dérivatifs depuis 6 mois, et de multiples bénéfices se sont faits sentir dès la fin de la première semaine : Joie de vivre, vitalité et grande sensation de bien être en sont les premiers effets. J’ai un métier aux horaires assez souples, et je n’ai pas encore d’enfants. J’ai donc le temps de passer 20 minutes à cette pratique tous les jours. Je conçois bien que cela n’est pas possible pour tout le monde. France Guilain a donc remis au goût du jour les bains dérivatifs en modernisant la pratique. Elle a inventé ses poches Yokool. Sortes de serviettes hygiéniques remplies de gel qu’on garde 2 à 3 heures par jour sur soi. L’avantage de ses poches est bien sûr de permettre une mobilité. Elles s’adaptent beaucoup mieux à notre mode de vie. On peut circuler chez soi en vacant à ses occupations et en toute liberté. Pour ma part j’ai une préférence pour la méthode ancestrale. À vous de tester et voir ce qui vous convient le mieux. 

J’ai vraiment hésité à parler de cette méthode, d’une part car elle ouvre sur un champ assez intime de ma vie. D’autre par car cette pratique n’est évidemment pas considérée par la médecine classique. Néanmoins, il me tient très à cœur d’être la plus transparente au sujet de ce qui m’a aidé à soigner ma peau. Mes inflammations, mon acné,  ont été assez intenses et vécues comme une souffrance pour avoir envie d’aider toutes les personnes qui souhaitent régler leur problème de manière naturelle. Et les bains dérivatifs couplés à une alimentation équilibrée ont été d’un très grand bénéfice. J’insiste bien sur le mot « couplé« , car les bains dérivatifs à eux seuls ne règlent pas tous les problèmes. C’est la synergie, la complémentarité avec une bonne hygiène de vie qui fait que la méthode est efficace.

Je tiens également à dire que les bains dérivatifs commencent à se populariser puisque Anne Ghesquière fondatrice du magazine fémininbio en parle dans son très bon livre « Happy détox« . La très connue Sirène bio en parle également à travers une vidéo

Au delà de l’aspect Détox, cette méthode a cumulé plusieurs bénéfices sur ma santé. Je pense rédiger un article complet sur le sujet dans les prochains temps. 

Une monodiète. Enfin en terme de nettoyage interne je pratique des monodiètes de 3 jours. C’est La maison d’or qui m’a donné envie de tester. Puisque chaque automne elle conseille de réaliser une cure de raisin de 1 à 3 jours selon sa motivation, ses sensibilités et son hygiène de vie. C’est la diète la plus conseillée lorsque le but est d’améliorer la qualité de sa peau. On en ressort parait-il avec un joli teint frais.Si j’en parle en supposition, c’est parce que je n’ai pas réussi à la faire. Très motivée cet automne, je suis allée m’acheter 3 kilos de raisins au biocoop. Chasselas et Muscat miam, mes préférés. Oui sauf que comme je ne mange plus de sucre et que le raisin est très sucré, le goût de ce fruit m’a écœuré au bout d’une matinée. Sans comptez tous ces pépins âpres qui restent collés entre les dents. Je n’ai pas insisté, je retenterai peut être cet automne! Il est important de s’écouter, quand je ne le sens pas, je ne me force pas!

La monodiète est réputée pour éliminer les toxines en douceur. Elle consiste à manger une seule et unique sorte d’aliment durant 1 à 3 jours, mais jamais plus! Se limiter à un aliment permettrait de laisser notre système digestif se reposer, de renouveler sa flore intestinale, de soulager les organes émonctoires et leur permettre de repartir sur une base plus saine. Finalement lorsque nous avons une gastro c’est exactement ce que nous faisons. Soupe de flocons d’avoine ou de riz, et c’est tout. 

Cet hiver après les fêtes j’ai donc tout de même eu envie de tester à nouveau l’expérience d’une monodiète. J’ai opté pour un aliment que j’aime vraiment et dont je ne me lasse pas. J’ai choisi le Quinoa pour réaliser ma première monodiète complète. Je compte rédiger un article détaillé sur les monodiètes tout bientôt. Donc je ne m’étale pas sur le sujet ici. Dans les grandes lignes, cela m’a fait beaucoup de bien. J’essaie d’observer et d’écouter mon corps de manière très attentives durant ces périodes de teste. Cette écoute m’a permis de constater les bénéfices suivants : une très bonne digestion, une peau de meilleure qualité, le teint rosé après la diète, une grande vitalité, et un sentiment de bien être général. 

acne-etape3

DETOX EXTERNE

Du sport! Je vous l’ai dit dans l’étape 2, la peau est également un organe émonctoire qui plus est, le plus grand du corps puisqu’il couvre tout sa surface. Transpirer c’est aussi vital que respirer. Aux siècles précédents, les hommes gagnaient leur pain à la sueur de leur front. Aujourd’hui les faits se sont quelque peu inversés. Ce qui fait qu’on ne transpire plus assez. La sueur permets pourtant d’éliminer les toxines! Alors s’est parti! On se met au sport! Marche, course, danse, vélo, jardinage, sport collectif…. Ce que vous voulez tant que ça vous fait transpirer. Moi j’ai toujours adoré courir. Mais je ne trouve pas forcément toujours le temps de courir 1 heure trois fois par semaine. J’ai donc pour de nombreuses raisons opté pour la corde à sauter. C’est un sport magique et ludique, qui vous fait suer en 5 à 10 minutes. C’est un ami osthéopathe, Pierre, qui m’a conseillé la corde à sauter. Ca fait désormais partie des activités dont je ne me passe plus! À raison de 15-20 minutes par jours sauf le dimanche,-faut quand même se laisser souffler un peu!-je me sens bien, tonique et ne culpabilise plus à l’idée de ne pas avoir fait mes 3 séances de sport par semaine! Rapide et efficace. À chacun de trouver son sport, l’essentiel c’est d’aimer ce qu’on fait et de s’amuser. Dans ces conditions, je peux vous assurer que vous ne traînerez pas du pieds lorsqu’il s’agira de faire du sport.

Le sauna. Une autre méthode que j’affectionne particulièrement et qui est très efficace pour transpirer, c’est le sauna! J’ai toujours été très pudique et le resterai toute ma vie. Mais le jour où mon ami a réussi à me faire tester un sauna, le bien être a été tel et si rapide, que ma pudeur est passée et continue de passer au second plan.

L’action de la chaleur et du froid sont très très bénéfiques pour la peau. La semaine qui suit un de mes dimanches au sauna, j’affiche toujours un plus joli teint. La peau est assouplie et les pores resserrés. Le sauna a aussi une action purifiante.  La chaleur sèche du sauna provoque une forte transpiration ainsi que la dilatation des pores de la peau. Cette sudation permet de chasser les toxines accumulées par l’organisme.

J’ai la grande chance d’habiter en Alsace, c’est à dire à deux pas de l’Allemagne. Dans la région rhénane du côté allemand, les thermes fourmillent de partout! Il existe plusieurs avantages à aller au sauna en Allemagne pour ceux qui le peuvent. C’est beaucoup moins cher : entre 15 et 20 euros la journée entière. C’est bien mieux ancré dans leur culture. En France, tous le monde vous observe, et certains d’un air mal placé. En Allemagne personne ne vous regarde. Chacun est là pour soi, pour se faire du bien. Et enfin en Allemagne les saunas sont particulièrement bien aménagés. Alors pour toutes les alsaciennes qui me lisent n’hésitez pas à tester des thermes allemands! Mes préférés sont ceux de Bad Belligen. Je m’offre un après-midi de sauna au moins une fois par mois et dans l’idéal un dimanche sur deux. Détente garantie. 

Des bains de vapeurs. Enfin j’effectue une fois par semaine un bain de vapeurs afin de désincruster les pores de leurs toxines. C’est un moment de détente et de plaisir, puisque je prend le temps de prendre soin de moi. Un peu comme le principe du sauna, la chaleur, humide cette fois-ci, purifie la peau et apporte de l’éclat au teint. En pratique je place ma tête au-dessus d’une casserole d’eau bouillante à laquelle j’ai ajoutée deux gouttes d’une huile essentielle. Je couvre ensuite ma tête d’une grande serviette propre et prend le soin de ne pas laisser de trou, afin que la vapeur ne s’échappe pas trop vite. Je reste ainsi 10 à 15 minutes. Je vaporise ensuite un hydrolat sur tous les visage et essuie avec un coton propre. Pour le choix des huiles essentielles je varie selon les envies entre le tea tree, la lavande vraie, le géranium rosat, ou la camomille allemande. 

Des gommages naturels. Je profite de l’action du bain de vapeurs pour poursuivre avec un gommage naturel, puisque les pores sont bien ouverts. Je suis une grande addicte du gommage au bicarbonate de soude. C’est magique! La peau est toute douce et lisse. J’en parlerai de manière détaillée dans l’étape 4! 

J’espère que le partage de mon expérience va pouvoir vous être utile et peut être vous aider à penser différemment. Être plus à votre propre écoute et au naturel. On se retrouve le mois prochain avec l’étape 4 : passer à la cosmétique naturelle. Des bises!

Publicités

8 réflexions sur “BYE BYE L’ACNÉ INFLAMMATOIRE / ÉTAPE 3 ON DÉTOXE!

  1. Coucou Myny!

    J’ai essayé la monodiète de raisins vers 14-15 ans. À l’époque, le « régime raisin » était très tendance, tout le monde le trouvait très efficace et plus sympa que le « régime soupe au chou » pour perdre du poids. Ma mère, étant au régime à longueur d’année pour des raisons soi-disant estéthiques, n’a jamais été un modèle dans ce domaine et me faisait avoir mauvaise conscience dès que mon poids dépassait légèrement ce qu’elle trouvait raisonnable pour une fille de ma taille. C’est pourquoi je m’étais laissée tenter. J’ai tenu 2 jours. J’ai fini par être écoeurée du raisin, je n’avais plus d’appétit et l’effet laxatif de cette monodiète n’était pas franchement agréable. Je pense que si je décidais de retenter une monodiète, ce serait avec des bananes ou du riz. J’adore ça, ça cale bien et c’est digeste. À voir le temps d’un week-end.

    Je vis en Allemagne et en effet, on trouve des saunas partout. À la piscine, à la salle de sport, etc. Je ne supporte pas du tout la chaleur donc ce n’est absolument pas pour moi mais il est vrai que cette méthode semble enthousiasmer beaucoup de monde.

    Je trouve que le sport aide pas mal contre les problèmes gastro-intestinaux. Quand les douleurs commencent à se faire remarquer et que mon naturel flemmard préfèrerais aller se blottir sous la couette avec une bouillotte, je me force quand même à aller à la salle de sport et après un peu de cardio ou éventuellement un cours de Zumba par exemple, je me sens beaucoup mieux. J’essaie toujours de ne pas trop forcer non plus pour éviter que les douleurs empirent mais le fait de bouger un minimum soulage considérablement en général.

    Merci encore pour cette série d’articles très intéressants!

    Aimé par 1 personne

    1. Wouha tu habites en Allemagne! C’est top ça 🙂 Je suis née à Saint-Louis, à la frontière de l’Allemagne et de la Suisse. C’est une vraie chance d’avoir habité dans une région tri-frontalière, ça m’a ouvert l’esprit sur ma manière de vivre. J’ai eu et est toujours la chance de profiter de la qualité de vie des allemands. Ils sont très très avancés sur les questions d’écologie et de bien être au naturel. Ma mère est très au courant des derniers aliments à la mode etc… C’est une vraie chance d’habiter en Allemagne 🙂 Je suis sûre que tu en profites pleinement!

      Pour ce qui est des régimes , je compatis énormément, avant mon changement d’hygiène de vie, j’ai toujours été un peu potelée, jamais vraiment en surpoids sauf à une période de ma vie où je pesais 68 kg pour 1m57. J’ai également subi les remarques de mon entourage familiale, la pression des dictats sociaux et comme toi j’ai céder à l’adolescence. 3 jours de soupes très fades. Pour bien sûr très peu de résultats.
      Avec du recul je me demande comment j’ai pu faire pour céder à cette pression du corps parfait.
      Tu soulèves un point sur lequel je combats. Comment peut on dire qu’on se fait du bien en réalisant une cure, si les aliments que nous mangeons durant cette cure ne nous procure aucun plaisir. Le plaisir c’est aussi le bien être.
      Je suis pour que chacun puisse suivre son instinct. Nous sommes tous uniques, chacun de nous est le mieux placer pour savoir s’écouter et comprendre ce qui est bon pour lui ou pas.
      Tu as bien raison de ne plus céder aux modes. Si ma monodiète au quinoa a particulièrement bien fonctionné, c’est justement parce que j’adore ça. Alors tu as bien raison! Si tu aimes les banane et le riz, fonce! Teste!

      Se soucier de sa santé c’est très bien mais à quel prix? En quoi forcer son corps à faire des cures qu’il n’aime pas va lui être bénéfique. Je pense que dans ces conditions précises on agresse plus son corps qu’on ne le cajole.

      Bref entièrement d’accord avec toi. Chacun doit savoir s’écouter et faire preuve de bon sens!
      J’ai réalisé ma première cure de jus cette année en mars. J’en parlerai bientôt, et ça a hyper bien fonctionné! Notamment parce que j’ai clairement écouté mes envies. Hors de question d’avaler des jus verts peu appétissants!

      J’espère que tes problèmes de ventre et de peau se dissipent petits à petits grâce à tes différentes lectures!

      A très bientôt Julie, n’hésite pas à me donner de tes nouvelles 🙂

      J'aime

      1. Je pense que l’adolescence est un cap difficile à passer et pendant lequel on est très influençable. Je n’ai jamais été en surpoids mais quand l’entourage ne cesse de répéter que tu as pris des cuisses, des fesses, que tu devrais faire attention à la cellulite, etc, la pression est tellement forte qu’on finit par craquer. Depuis que je suis partie de chez mes parents et grâce à des recherches et réflexions personnelles, ma vision du poids, de la silhouette, de l’alimentation a bien changé et je suis désormais en mesure d’argumenter contre les idées reçues de ma famille et l’engouement des femmes pour les régimes Dukan et compagnie.

        Ta cure de jus m’intéresse. J’en ai beaucoup entendu parler ces derniers temps mais je n’ose pas essayer. J’ai peur d’avoir faim! 😀
        Comme tu dis, il faut aussi savoir respecter ses envies. À quoi bon se forcer et ne prendre aucun plaisir?

        L’Allemagne est en effet en avance sur la France au niveau alimentation saine. (Ils ont aussi leur lot de cochonneries bien sûr comme les sachets de « nourriture » déshydratée bourrés de sel et d’additifs par exemple). Dans les magasins bio ou diététiques comme Alnatura ou Reformhaus ou même dans les « Drugstores » (désolée, le mot francais m’échappe et il me semble que droguerie ne convient pas) genre DM ou Budnikowski on trouve une très vaste gamme de produits sains et bons à des prix raisonnables (niveau prix, DM est imbattable dans ma région). J’ai d’ailleurs découvert des pâtes à base de farine de lentilles. Liste des ingrédients: 100% lentilles (corail ou vertes). Je les ai trouvé très bonnes, plus légères et plus rassasiantes que les pâtes classiques. Une bonne expérience!

        C’est surtout les problèmes de digestion que j’essaie de combattre. Depuis que je suis passée aux marques de cosmétiques naturelles, ma peau est bien plus belle. Sûrement pas digne d’une couverture de magazine sans photoshop, mais ça me convient tout à fait (Je n’ai jamais eu de très gros problèmes de peau, juste une peau mixte hyper réactive et attirant très facilement les imperfections). Je m’intéresse à tes articles surtout pour le bien-être interne 🙂
        D’ailleurs, tu n’aurais pas un article sur le sommeil sous le coude par hasard? J’ai l’impression que mon sommeil dépend énormément de mon alimentation. J’ai toujours eu un sommeil agité mais ces deux dernières années, les nuits complètes ont été très rares (réveillée toutes les heures ou réveillée vers 2-3h du matin et impossible de me rendormir). J’ai remarqué que lorsque je mange tard le soir (20-21h) et/ou trop lourd, mon sommeil en pâtit. Si je ne mange pas après 19h ou que je mange quelque chose de léger, ma nuit sera beaucoup plus tranquille. J’essaie donc de comprendre le lien entre l’alimentation et le sommeil, je suis certaine qu’il y en a un, mais j’ai du mal à trouver des articles sensés sur le sujet. Si tu as des liens à partager, je suis intéressée 🙂

        Bonne journée!

        Aimé par 1 personne

      2. C’est fou! On a plein des choses en commun! Je te rejoins entièrement sur l’influence des modes et dictats qui déforment la vision de la beauté de notre propre corps. La beauté n’est pas lisse, elle est plurielle, diversifiée.

        Pour l’Allemagne figure toi que le moindre passage chez mes parents rime rime systématiquement avec petit tour chez DM et Alnatura 😉

        Pour la cure de jus, je vais essayer d’écrire tout ça dans les deux ou trois semaines qui viennent promis!

        Et pour tes problèmes de sommeil, je ne suis pas médecin, néanmoins tes maux sont similaires à ceux que j’ai pu avoir. Quand j’ai réussi à avoir une meilleure digestion, mes problèmes de sommeil ont disparus! Je te conseille des infusions de Mélisse avant de te coucher. Elles permettent une meilleure digestion et ont en même temps une action de détende! J’utilisais également l’huile essentielle de camomille romaine. C’est Danièle Festy dans « la bible des huiles essentielles » qui la conseille. Respire directement le flacon ouvert le temps de 4 à 5 inspirations juste avant de dormir. Évite de manger trop salé, et trop riches le soir. Pas trop gras, pas trop sucré. L’idéal est de dîner léger. Et en cas d’estomac lourd, j’avale une à deux gouttes d’huile essentielle de basilic, je te renvoie à mon article sur le sujet.

        Et pour tes problèmes de digestion, la patience et l’écoute de ton propre corps sont la clé de ta réussite!
        Si ma peau s’est rapidement améliorée, mon système digestif quant à lui à mis presque deux ans à se rétablir. Parmi les remèdes qui m’ont particulièrement aider je compte les cures d’argile verte, les cures d’aloe vera, et la prise d’enzyme naturels ( une rondelle de gingembre frais à grignoter 10 min avant chaque repas. Je le fais encore, ça arrache la bouche… mais franchement ça fait un grand bien. Et enfin, naturellement, une alimentation adaptée! Aujourd’hui je remange un peu de gluten et quelques produits laitiers sans lactose comme le beurre et je n’ai plus mal. Tout est dans la juste dose, le juste milieu. Pour arriver à ce résultat, on restaure, on panse, on soigne, on prend soin de soi.

        Bien à toi ❤

        J'aime

    1. Bonjour Emmanuelle, Je tiens à m’excuser pour cette réponse si tardive. J’ai bien pris note de ta demande et ton identité reste préservée. Pour ce qui est du Nigari, effectivement, ce qui a fonctionné c’est la manière globale dont j’ai traité mon corps avec plusieurs méthodes en simultanée : les 4 phases dont je parle agissent en synergie. Il en reste encore une que je souhaite développé mais que je ne la maîtrise pas encore assez pour en parler c’est la « gestion du stress » Et je suis sincèrement ravie que tu te sentent mieux 🙂 Au plaisir d’avoir de tes nouvelles!

      Bien à toi 🙂

      J'aime

  2. Bonjour, super article ! Je suis une grande stressée et j’ai de l’acné plus ou moins severe depuis des années .. j’ai 26 ans et actuellement j’ai des tas d’imperfections sous cutanées qui ont du mal à être délogées et des boutons kystiques … je fais une cure d’argile verte montmorillonite et simultanément une cure de nigari. Crois tu que c’est « Trop » pour mon corps ? Merci beaucoup !

    J'aime

    1. Hello, J’ai tendance à penser qu’il ne faut pas trop agressé son corps. Rien ne sert d’aller plus vite que la musique! même si c’est plus facile à dire qu’à faire … 😉 Je procéderais de manière plus lente. Une chose après l’autre. D’abord la cure de nigari pour détoxer. Puis la cure d’argile toujours pour détoxer ET reminéraliser! Je pense aussi que les cures seules ne suffisent pas. L’acné est une maladie complexe qui demande à être abordée dans une vision holistique. Il faut penser à s’interroger sur son mode de vie : alimentation, stress, soins parfois inadaptés, dérèglement hormonal etc… Prend bien soin de toi!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s